Illustration de l'article Comment aborder le sujet du sexe anal avec son partenaire header

Comment abordez le sujet du sexe anal avec son partenaire ?

Maintenant que nous vous avons donné quelques conseils pour avouer vos fantasmes à votre moitié, on va aborder un sujet qui est considéré comme tabou par certain(e)s. L’anal. Avant tout, sachez qu’il n’y a pas que la pratique de la sodomie qui entre en compte quand on parle de sexe anal. Car l’anus, comme les autres organes sexuels (vagin ou pénis), est un organe qui regroupe de nombreuses terminaisons nerveuses. Donc potentiellement, tout autant de plaisir. Chaque être humain est différent en ce qui concerne le plaisir et le moyen par lequel il est procuré. Il se peut même que cela ne vous apporte aucune satisfaction. Et oui, c’est possible ! 😉

Illustration de l'article Comment aborder le sujet du sexe anal avec son partenaire couple

Petite introduction au sexe anal

Dans l’imaginaire collectif, le sexe anal est souvent considéré comme une pratique violente, brutale et souvent forcée. Pourtant, malgré cette représentation négative parfois renforcée dans les films pornographiques, la sodomie (par exemple) est à l’opposée de cette image. En effet, elle se pratique avec bienveillance et confiance. Pourquoi ? Parce que les muscles de l’anus sont résistants ! Aussi, pour les relâcher, cela demande d’être détendu(e) et en confiance. Votre partenaire doit avoir le désir d’un plaisir partagé, loin de la jouissance égoïste. Pour les premières fois, l’utilisation d’un gel lubrifiant est fortement conseillée. Et la pénétration doit se faire doucement, lentement, sous couvert de bisous et de mots d’amour. Vous devez vous aider mutuellement dans la découverte de cette nouvelle zone de plaisir. 🥰
De la même manière que lors des premiers ébats, il n’y aura pas forcément de jouissance titanesque ! Il se peut que ce plaisir demande du temps pour évoluer. Le mieux est donc d’y aller doucement et petit à petit. Une communication continue est essentielle. Mettez en place un mot de sécurité (ou safeword, pour nos amis anglais) et des gestes de sécurité pour manifester à votre partenaire s’il/elle peut continuer ou doit arrêter.

Si vous n’êtes pas encore tout à fait prêt pour le sexe anal, renseignez-vous sur l’entraînement anal. Il y a plusieurs pratiques, autres que la sodomie, qui peuvent vous mettre à l’aise et vous aider à mieux appréhender la sodomie : l’anulingus (principe de lécher l’anus de votre partenaire), mettre un doigt (ou plus), ou encore utiliser des sextoys. Pour en savoir plus sur la façon dont vous pouvez vous préparer physiquement et mentalement au sexe anal, cet entrainement consiste à tester différents niveau de pénétration pour détendre et habituer votre anus à la dilatation.
Pour cela, vous pouvez avoir recours à vos doigts ou à des sextoys. Il en existe plusieurs variantes : les plugs (aussi appelés bijoux), les boules de geisha, les chapelets et enfin les godes, qui sont des sextoys en forme de pénis. Vous pouvez les utiliser lors de préliminaires, certains peuvent même être portés en toute discrétion durant la journée ! 💦

Illustration de l'article Comment aborder le sujet du sexe anal avec son partenaire sextoys

5 Étapes et conseils pour le sexe anal

H3 On commence quand ?

D’un point de vue santé et hygiène, pénétrer l’anus de votre partenaire n’est pas un exercice sans risque. Outre la présence d’excréments porteurs de germes, il faut savoir que le rectum est irrigué par de très nombreux vaisseaux sanguins très fragiles qui constitue un point d’entrée plus propice que les autres à la contamination par les divers virus sexuellement transmissibles (VIH, hépatites, etc.). Il est donc indispensable, non seulement de vérifier, avant l’acte lui-même, que l’ampoule rectale (où sont stockés les excréments) est vide, mais aussi de porter un préservatif.
Pour les hommes, renseignez-vous bien ! Les préparatifs au sexe anal sont plus aboutis. Que vous soyez homosexuels ou hétérosexuels, il y a des précautions majeures à prendre. Le lavement du rectum est en revanche déconseillé quand la sodomie demeure une pratique ponctuelle. En effet, votre flore anale constituent une protection naturelle contre les virus et autres bactéries. Si malgré tout, vous voulez avoir l’esprit plus tranquille et être plus à l’aise vis-à-vis de votre partenaire, vous pouvez faire un lavement anal pour vous nettoyer. Pour cela, il vous faudra vous procurer une petite poire à lavement anale.

H3 Se préparer mentalement et physiquement au sexe anal

Comme évoqué précédemment, les canaux anaux sont des muscles qui sont conçus pour refermer l’anus de la manière la plus étroite possible. Ils fonctionnent un peu comme des valves à sens unique. C’est pourquoi il est extrêmement difficile d’effectuer une pénétration anale, puisqu’elle va à l’encontre du sens naturel de fonctionnement de ces muscles. De plus, ils ont une mécanique réflexe de fermeture par crispation. Ce qui signifie qu’en cas de stress, de panique ou même d’énervement, cette partie du corps a tendance à se contracter. Pour que la pénétration soit possible, votre devez donc être particulièrement relâché(e) et détendu(e). On sait parfaitement que dire à quelqu’un “détends-toi” ne l’aidera pas.
Quelques solutions pour aider à se détendre : un massage général ou localisé, des caresses légères sur les fesses et dans la région de l’anus. Évidemment, on vous conseille de parler longuement avec votre moitié afin que vous soyez tous deux sur la même longueur d’onde, que ce soit au cours d’une session de Jeux érotiques pour Couple, ou en amont de l’acte. 😉

En effet, il existe plusieurs moments propices pour aborder le sujet du sexe anal et de sa pratique avec votre partenaire. Que ce soit avant un rapport, lorsque vous êtes dans une phase d’excitation sexuelle, lors de préliminaires ou tout simplement après que vous ayez fait l’amour (le débrief est important)… Le but n’est pas de forcer votre moitié mais de lui exposer vos arguments, et donc, vos envies. Que ce soit par curiosité, car vous voulez vous essayer à d’autres pratiques, par intérêt, car c’est une pratique que vous aimez et que vous aimeriez la lui faire découvrir ! Le sexe anal, on ne le dira jamais assez, peut être une source de plaisir pour les deux ! Attention, si vous voulez convaincre votre partenaire, il ne faut pourtant pas lui mettre la pression, au risque qu’il/elle se braque. Rassurez-le/la en lui parlant des articles qui traitent le sujet (comme celui-ci). 

H3 Le lubrifiant, un précieux allié !

Pour les femmes, contrairement au vagin, le rectum ne produit pas de sécrétions naturelles (a.k.a la mouille) qui viennent faciliter la pénétration et les va-et-vient. Un lubrifiant devient alors essentiel ! L’ajout d’un lubrifiant est totalement indispensable. Une sodomie sans lubrification est un acte douloureux et pour tout dire assez barbare. C’est certainement à cause d’une mauvaise lubrification que la majorité de celles qui ont essayé cette pratique ne la recommande pas. Vous ne pouvez jamais utiliser trop de lubrifiant. Attention toutefois au lubrifiant que vous choisirez. Il doit être adapté à la personne qui reçoit la pénétration et à ce qui va la pénétrer (sextoys, doigts, pénis…).

Illustration de l'article Comment aborder le sujet du sexe anal avec son partenaire couple

H3 La pénétration, progressive et attentionnée

Bien qu’il s’agisse de l’acte clef, la pénétration doit se faire lentement et très progressivement. Petit à petit, centimètre par centimètre. Que ce soit lors de l’insertion d’un doigt (ou plus), d’un sextoy ou d’un sexe masculin, chaque avancée doit être progressive. Il est important que votre partenaire vous demande si tout se passe bien et si vous êtes à l’aise à chaque nouvelle étape.
Si ce n’est pas le cas, n’ayez pas peur ou honte de répondre par la négative. D’autant qu’il y a très peu de chance que votre partenaire arrive dès la première tentative à insérer l’intégralité d’un sextoy ou d’un pénis. Donc, comme cela va prendre du temps, il faut que vous soyez en harmonie avec votre moitié. Comme pour un acte sexuel plus standard, prenez votre temps et apprenez à découvrir le corps de l’autre, et ses réactions aux différentes stimulations. Si votre partenaire vous force, arrêtez tout instantanément. 😤

H3 Et après ? 

Une fois qu’il y a eu pénétration anale, avec des doigts, un pénis ou même un sextoy, votre partenaire ne doit jamais passer de votre rectum à votre vagin, votre bouche ou autre organe sexuel directement. Vraiment, jamais. Lors de cette pratique, il est normal et récurrent qu’il reste des selles sur le sextoy, les doigts ou bien le pénis. Rassurez-vous, c’est tout à fait normal. Il n’y a aucune honte à ça, c’est naturel. Si votre partenaire utilisait un préservatif sur le sextoy ou sur son sexe, alors il faut impérativement en changer. S’il n’y en avait pas, alors il faut nettoyer intégralement ce qui a servi à la pénétration.
En effet, l’un des aspects à prendre en compte lors d’un rapport sexuel, ce sont les MST et leur transmission. Il est tout à fait possible d’avoir une MST si vous passez du sexe anal à oral, buccal, ou génital,… Sans changer de préservatif. La sécurité avant tout ! Pensez d’ailleurs à vous faire tester !

Une fois accoutumé(e) aux sextoys anaux (et si cela vous procure du plaisir évidemment), vous pouvez créer un jeu avec votre partenaire. Comme en achetant un sextoy connecté vibrant par exemple ! Vous le porterez au quotidien, laissant à votre moitié le soin de décider quand vous recevrez du plaisir ! Finalement, le sexe anal, c’est un peu une partie de plaisir !

Téléchargez l’application jeu coquin pour couple sur l’App Store iOS Téléchargez l’application jeu coquin pour couple sur le Google Play Store pour Android

Recommandé pour vous